• Mathieu Gaouette

Composer un PowerPoint

Il existe plusieurs types de matériel pour faire une présentation. La plus commune dans le milieu des affaires (et de plus en plus en milieu scolaire!) c'est la présentation PowerPoint.


  • Un truc que j’utilise est de travailler par itération (ie. faire des listes).

J’avais tendance à commencer une présentation page par page et de les complèter totalement avant de passer à l’autre page, c’était long et fastidieux. Et, en plus, dans mon cas, je devais souvent revenir en arrière de toutes manières pour ajouter ou enlever des détails. C'était aussi l'époque où je n'étais ni enthousiasme à faire ces présentations ni très bon à les présenter.


J’ai changé mon approche et ça va vraiment mieux:

  • J’établis un plan pour savoir où je m’en vais avec ma présentation, ça me sert aussi de plan de présentation au début de mon discours.

  • Ensuite, je commence ma présentation page par page. J’essaie d’y aller rapidement. Je mets le contenu sans me limiter par l’esthétique.

  • S’il y a des listes, je le fais tout de suite.

  • Je peux aussi ajouter des intertitres et des caractères gras, ça me donne un aperçu d'ensemble de la page.

  • Après un premier jet de toute la présentation, je vais repasser au travers pour relire le contenu en détail et possiblement raccourcir certaines phrases.


Une des choses importantes apprises, c’est qu’il y a deux types de présentations :


Roman (présentation littéraire) : quelqu’un qui n’assiste pas à la présentation pourrait prendre le document et lire les pages PowerPoint et tout comprendre le contenu parce qu'il y a beaucoup de texte.


Utilisation de PowerPoint comme support visuel : chaque page sert à introduire le thème abordé ou aide à faire comprendre le concept, mais il n'y a pas d'explications écrites.


J’utilise davantage le type de présentation avec support depuis une formation reçue chez un ancien employeur. J'ai compris que, pour moi, c'était plus efficace et répondait mieux au besoin de mon public. 


Maintenant, je retire complètement la page d’introduction de mes présentations afin de m’adapter à chaque groupe auquel je présente. Ça me donne de la flexibilité et de l'assurance. Je peux modifier mon introduction avec des blagues régionales ou au contraire, commencer tout de suite le gros du sujet si le temps alloué est plus restreint que d'habitude.


C'est pareil pour la conclusion. Je récapitule chaque concept vue au cours de la présentation en une phrase ou deux et j'ouvre toujours la porte aux questions. Je suis parfois étonné des questions qui sont posées qui ne sont pas en lien direct avec la présentation faite, mais c'est toujours intéressant de répondre et ça me sert de barème pour savoir si je dois compléter mes informations ou proposer une nouvelle conférence. 



Assurez-vous que votre présentation visuelle apporte quelque chose à votre discours.



1 view
logo-prospectiveMG-2019.jpg

Copyright 2019